03h00 sur FRANCE 5

Dans l’Arctique, les ours polaires évoluent en fonction du paysage et des saisons. Les mères accompagnent leurs petits pour leur première sortie de printemps. Elles sont affamées et partent à  la recherche de leur met favori : le phoque. Grà¢ce aux odeurs, aux bruits et aux trous percés par les phoques pour respirer, la chasse s’annonce bien. Les bélugas, les narvals et les baleines du Groenland migrent vers le nord. Les températures peuvent chuter et la mer geler. Les ours blancs sont parfaitement adaptés, isolés par une épaisse fourrure translucide et des pattes adhérentes. Les cétacés peuvent àªtre pris au piège par la glace, devenant ainsi des proies faciles. L’été, la glace a fondu. La chasse aux phoques est impossible par manque de cachettes pour se dissimuler. Bons nageurs, les ours polaires parcourent alors les à®lots. Une colonie de morses est appétissante. Pour une fois, les ours chassent ensemble les petits pour échapper aux défenses des adultes. Rassasiés jusqu’au retour de la banquise, ils peuvent attendre l’hiver…