La réalité virtuelle, qui permet de visualiser l’infiniment grand, l’infiniment petit ou de s’aventurer dans l’inexplorable, est une aubaine pour la vulgarisation scientifique… Mais c’est aussi un peu le far-west pour les producteurs et productrices de documentaires.

Le lundi 9 octobre 2017, la session a eu pour objectif de les aider à mieux appréhender cette nouvelle technologie, les nouveaux codes narratifs qui en découlent ainsi que les nouveaux modes de diffusion – en restant centrés sur le documentaire scientifique. 

La séance a été articulée autour de quatre grands axes : produire, raconter, réaliser et diffuser en VR. Cette session s’est appuyée sur des études de cas concrets et des témoignages d’auteurs, de producteurs et de diffuseurs VR. Elle a permis aux producteurs d’avoir des réponses aux questions pratiques qu’ils peuvent se poser avant de se lancer dans l’aventure…

© Louis Latouche

La rencontre s'est déroulée en présence de : 

- Ivan Maucuit, réalisateur VR – Neotopy

- Charlotte Ducos, chargée de développement chez Seppia

- Eric Ellena, producteur chez French Connection Films

- Luc Reder, concepteur et producteur chez Chuck productions

- Stéphanie Targui, responsable des contenus numériques au Muséum national d’Histoire naturelle

- Marc Lopato, operations & business development chez Diversion Cinema